Vous pouvez bénéficier d’une réduction ou d'un crédit d’impôt si vous engagez des dépenses au titre des services à la personne qui vous sont rendus à votre résidence principale ou secondaire située en France, que vous en soyez propriétaire ou non.

L’avantage fiscal est égal à 50% des dépenses effectivement supportées, retenues dans une limite annuelle.